grands crus vins primeurs
Vins en primeurs les plus demandés par nos clients

01. Les Carruades de Lafite Rothschild 2012
02. Château Pichon Comtesse Lalande 2012
03. Château Cos d'Estournel 2012
04. Château Léoville Barton 2012
05. Château Leoville Poyferré 2012
06. Château Mission Haut-Brion 2012
07. Château Margaux 2012
08. Château Calon Ségur 2012
09. Château Angelus 2012
10. Château Montrose 2012
11. Château La conseillante 2012
12. Château Lynch Bages 2012
13. Château Les forts de Latour 2012
14. Château Lafite Rothschild 2012
15. Château Pichon Longueville Baron 2012
16. Château Pavillon Rouge Cht Margaux 2012
17. Château Mouton Rothschild 2012
18. Château Pavie 2012
19. Château Léoville Las Cases 2012
20. Château Palmer 2012
21. Château Pape Clement 2012
22. Château Ducru-Beaucaillou 2012
23. Château Ausone 2012
24. Château L'évangile 2012
25. Château Haut-Brion 2012
26. Château Yquem 2012
27. Château Latour 2012
28. Château Beychevelle 2012
29. Château Cheval Blanc 2012
30. Château Smith Haut-Lafitte 2012
31. Château Trotanoy 2012
32. Château Lagrange 2012

L'investissement en primeurs vous interesse ?
Recevoir gratuitement une documentation
Formulaire Primeurs

L'accès à un marché plus restrictif : l'achat en Primeur

L'achat et la vente en primeur, qui trouve ses origines à Bordeaux au 18eme siècle, se déroulent traditionnellement au printemps en fonction de la récolte alors que le vin est encore en fût. Le terme des échanges (prix, quantité et date de livraison) est fixé au moment de la vente en primeur et la livraison du vin s'effectue après sa mise en bouteille environ dix-huit mois après la récolte. La commercialisation du vin en primeur concerne désormais non seulement la production des grands crus classés de Bordeaux mais également des vins non classés qui atteignent un niveau de notoriété comparable. La commercialisation en primeur peut concerner une, deux voir trois tranches de la production totale d'un château. Ces mises en vente progressives sur le marché permettent d'ajuster les prix de vente à la hausse en cas de forte demande. Avant l'ouverture de la campagne primeur, des échantillons des grands crus du dernier millésime sont en effet soumis à la critique des professionnels : presse spécialisée, négociants, clients de négociants etc.
R&S Corp. vise à profiter de ces campagnes de primeurs pour le compte de ses clients (campagnes que l'on pourrait comparer aux « Contrat Future » des marchés financiers) en achetant des grands crus classés. Les primeurs offrent l'opportunité d'acheter des grands crus dans l'optique de réaliser une plus-value substantielle lors de la revente quelques années plus tard.
Investir dans des bouteilles de Château Lafite Rothschild en primeur est sans doute un bon exemple de placement profitable étant donné le fait que le château ne produit que 15 000 caisses de 12 bouteilles par an.

Par son expertise et ses contacts privilégiés dans le marché des primeurs, R&S Corp. offre, dés la première tranche de lancement, des allocations privilégiées à ses meilleurs clients.


L'Investissement « en primeur »

Acheter des Grands Crus Classés et les conserver en cave le temps qu'ils vieillissent constituent une bonne opportunité d'investissement pour les amateurs de bons vins. Depuis peu, des investisseurs d'un genre nouveau, profil de spéculateur, font leur apparition. Aujourd'hui, les ventes dites « en primeur » des Grands Crus Classés de Bordeaux font réellement leur apparition auprès d'investisseurs à la recherche de nouveaux produits d'investissement et de rendement. D'ailleurs, l'explosion de leurs prix depuis quelques années montre l'engouement pour les Grands Crus Classés.

Voici la question que peuvent se poser les investisseurs :

Intervenir sur le marché dit « en primeur » serait-il plus rémunérateur que les marchés financiers ?

Le rendement d'un investissement dans le vin est défini comme le rapport entre le prix « sortie primeur » et le prix du marché secondaire (livraison des bouteilles).
D'une part, il est démontré que les vins se revendent pour un prix supérieur de 15% à 20%. En d'autres termes, quelque soit le vin acheté sur le marché dit « en primeur », sont prix a toujours progressé sur le marché secondaire.
D'autre part, l'investissement dit « en primeur » a toujours été plus attractif que celui de l'investissement en actions. Plus précisément, on notera que les cinq premiers Grands Crus Classés ont garanti de très bons rendements, sans pour autant être des investissements plus risqués que les autres vins. Les experts qui attribuent des notes aux vins et la tendance du marché apparaissent comme déterminants pour les rendements (investissement en vin).
Même si l'investissement en vin semble être dans l'air du temps, l'intérêt pour l'investissement en vin n'est justifié qu'en cas de plus-value supérieure à celle que l'on aurait réalisée sur les marchés financiers sur la même période.
L'engouement récent suscité par le marché dit « en primeur » s'explique par les rendements qu'il procure et la possibilité de pouvoir acheter des vins hors taxe (pendant la période dite « en primeur »). Il s'agit également de démontrer que la rentabilité de l'investissement sur le marché dit « en primeur » reste un investissement stable et très sécurisé. Les chiffres démontrent que les vins ont pris de la valeur entre le moment de la vente en primeur et leur revente sur le marché secondaire (livraison des bouteilles de vin), certains rendements pouvant être impressionnants. Les amateurs ont donc pu se procurer des très bons vins à des prix très intéressants. Les spéculateurs ont également profité de cette euphorie pour réaliser un investissement intéressant dans la mesure où la rentabilité du vin a été supérieure à celle d'un investissement boursier. Nous tenons à signaler également que les cinq premiers Grands Crus Classés vendus en primeur au même prix ont réalises les meilleurs performances au moment des premiers échanges sur le marché secondaire, sans pour autant avoir été plus risqués que les autres. Il est important de souligner que l'accès au marché des cinq Grands Crus Classés est une affaire de professionnels, leur approvisionnement restant très fortement limité. En effet, la quantité de bouteilles émises sur le marché reste relativement faible et l'essentiel de ce volume est vendu à l'exportation.
RS Corp. | Copyright © 2010 - Tous droits réservés | Conception Interactive Capital